Offre Visite à domicile plus

Dès la naissance, les enfants ont besoin d'un environnement stable et sûr dans lequel leurs besoins sont perçus. Pour les parents, divers risques peuvent rendre difficile de soutenir adéquatement leur enfant et de l'accompagner dans son développement (manque de connaissances, coutumes acquises, insécurité, etc.). L'offre Visite à domicile plus est destinée à ces familles.

Dans le cadre de l'offre Visites à domicile plus, les familles en situation de tensions sont soutenues de manière préventive dans leur fonction de soins, d'éducation et de socialisation. L'objectif est de construire une relation parents-enfant solide malgré des conditions difficiles et d'éviter les troubles du développement de l'enfant ou de les détecter à un stade précoce. À long terme, le programme vise à permettre l'égalité des chances aux enfants dès leur entrée à l'école.

Motivation

Pour les familles, la participation au service de Visite à domicile plus est facultative - il est possible de quitter ce service à tout moment. Les familles sont informées de l'offre par des spécialistes tels que des sages-femmes, des pédiatres, des puéricultrices, des employés de maternités ou des services sociaux et sont motivées à y participer. Les questions relatives à l'offre peuvent être clarifiées dans le cadre d'un entretien libre de tout engagement avec le Centre de puériculture.

Motivation.jpg

Condition de participation: être domicilié-e dans une commune partenaire de l’offre.

Sont exclues de l'offre: les familles impliquées dans une enquête de l'APEA en cours suite à un signalement de mise en danger, une mesure officielle de protection de l'enfance ou une mesure volontaire de protection de l'enfant.

Communes participantes

Seules les familles dont la commune de résidence a conclu un tel contrat de prestations avec le Centre de puériculture peuvent participer au programme de Visites à domicile plus. Actuellement, ce sont les communes bernoises suivantes.
 
Le contrat de prestations définit, entre autres, le nombre annuel de familles pouvant bénéficier de l'offre, le plafond annuel des coûts ainsi que le procédé d'élaboration de l'offre.
 
Vous souhaitez participer à l'offre de Visite à domicile plus avec votre municipalité? La direction des projets du Centre de puériculture vous présentera personnellement l'offre et la mise en œuvre possible.

Prestations

Dans l'offre Visite à domicile plus, les parents sont étroitement orientés pratique afin de reconnaître et répondre aux besoins individuels et adaptés à l'âge de leur enfant. L'intensité de l'accompagnement est basée sur le besoin individuel. Il a lieu les jours de semaine, à domicile et par téléphone (vidéo) - si nécessaire également le samedi et le soir.

Team.jpg

L'offre comprend une consultation sur une période maximale de 25 mois. Elle commence idéalement dès la naissance de l'enfant et se déroule en trois phases:

MVB_HBplus_Phasen_fr.png

Dans la Phase 1, une évaluation de la situation est réalisée avec la famille, une coopération avec les parents est établie et le besoin de soutien est évalué. Ce besoin sert de base à l'offre soumise à la municipalité pour la Phase 2 et contient des recommandations sur les objectifs à atteindre, le soutien et la régularité des visites. Après un an, la situation est réexaminée avec la famille et le contenu, les intervalles et la durée de la consultation sont adaptés aux besoins d'actualité. Dans la Phase 3, les compétences parentales sont approfondies et la fréquence des visites à domicile diminue. À la fin de la phase 3, la municipalité reçoit un bref rapport final.

Passage à l'offre standard

Si les critères d'admission à l'offre de Visite à domicile plus ne sont pas remplis ou si les familles ne veulent pas entrer dans le programme, un transfert vers l'offre standard et un accompagnement facultatif par la même puéricultrice sont possibles. Aucuns frais de transition en résultent. Les familles peuvent également adhérer gratuitement au programme régulier après la phase 3 pour stabiliser leur changement de comportement.

Rapport et évaluation

Après chaque phase de l'offre, le Centre de puériculture rend compte des services fournis et des objectifs atteints à la municipalité. Si nécessaire, il fournit au mandant les documents demandés dans le respect de la protection des données. Les parties procèdent à une évaluation 25 mois après le début du programme. Elle sert de base pour décider si l'offre doit être poursuivie ou conclue. Les résultats sont consignés par écrit.

Coûts

Kosten.jpg

L'offre Visite à domicile plus est gratuite pour les familles.

Le canton participe à hauteur d'un tiers des coûts. Les coûts restants sont facturés annuellement à la municipalité en fonction des dépenses engagées.

MVB_HBplus_Kosten_fr.png

Pour les familles disposant d'un statut de séjour de requérants d'asile, d'étrangers admis provisoirement ou de réfugiés, le canton de Berne prend en charge la totalité des coûts.

Équipe

Les familles sont accompagnées par des puéricultrices disposant d'une formation spécialisée. Elle travaillent selon une approche orientée système-solution et le concept de conseil psychologique de développement (CPE). Les familles ayant des différences linguistiques et culturelles sont soutenues par des bâtisseuses de ponts. Ces dernières font office de traductrices et facilitent p.ex. l'accès des familles aux services publics.

Inscription

Seules les familles des communes participant actuellement au programme sont admises à l'offre Visite à domicile plus.

Communes participantes actuelles Début
Ittigen 1er août 2020
Herzogenbuchsee 1er août 2020
Münchenbuchsee 1er janvier 2021
Belp 1er août 2020
Spiez 1er août 2020
Berthoud 1er août 2020
Oeschenbach 1er août 2020
Wohlen 1er janvier 2021
Kirchlindach 1er janvier 2021
Frauenkappelen 1er janvier 2021
Bremgarten 1er janvier 2021
Meikirch 1er janvier 2021
Worben 1er janvier 2021
Heimiswil 1er janvier 2021
Worb 1er juillet 2021
Le Centre de puériculture du canton de Berne est volontiers à la disposition des familles pour un entretien sans engagement.

DSSI

Cette offre est soutenue par la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration (DSSI).