Le Centre de Puériculture du canton de Berne s’appuie sur une histoire longue de plus de 100 ans.

 


2009: Regroupement des 26 districts en quatre régions.

1er septembre: La restructuration opérationnelle est sous toit. Les sites des quatre nouvelles directions régionales sont Berne (Berne-Mittelland), Berthoud (Emmental-Haute-Argovie), Spiez (Oberland) et Bienne (Jura bernois – Seeland). Le Centre de Puériculture du canton de Berne présente sa nouvelle identité visuelle au public. L’offre de prestations a fait l’objet d’une évaluation par sondage auprès de la clientèle et sera adaptée aux besoins de celle-ci d’ici à 2011. Les horaires de la permanence téléphonique et les horaires d’ouverture des centres de consultation sont uniformisés dès à présent dans tout le canton.

 


2008: Regroupement des 26 organismes responsables en une nouvelle association.

1er juillet: Regroupement des 26 organismes responsables – par analogie aux 26 districts du Centre de Puériculture - en une nouvelle association.
Une direction est instituée, avec à sa tête une directrice. Si les prestations continuent d’être proposées de manière décentralisée et sur l’ensemble du territoire cantonal, leur gestion est assurée de manière centralisée. L’ensemble des 90 collaborateurs et collaboratrices sont repris et gérés par la direction jusqu’à la mise en place des directions régionales. L’on assiste aux premières uniformisations des conditions d’engagement.
24 juin: Fondation du nouveau «Centre de Puériculture du canton de Berne».

 


2006: Transfert du financement des communes à la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale (SAP).

Les prestations sont gérées définitivement par l’ordonnance sur les prestations d’insertion sociale. La rétribution des prestations fait l’objet de conventions de prestations conclues entre les 26 organismes responsables et la SAP.

 


2000: Création de l’association faîtière cantonale CP BE.

Cette création a pour objectif d’encourager les échanges entre organismes responsables et de renforcer l’identité du Centre de Puériculture afin qu’il soit perçu dans l’espace public comme un partenaire important et autonome dans le domaine des affaires sociales et de la santé.

 


1997: Lancement du projet ECSS par la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale (SAP).

Le projet «Examen complet du secteur social et perspectives d’avenir» (ECSS) sert de préliminaire à la nouvelle loi sur l’aide sociale. Les premières coordinations au sein des 26 organismes responsables voient le jour. La nouvelle loi sur l’aide sociale redéfinit les compétences et les sources de financement, et introduit des systèmes de rétribution orientés vers les prestations. Afin d’attester le travail fourni dans le cadre des consultations, les données sont saisies conformément aux règles des associations APCP et ASISP.

 


1908: Fondation du Verein für Säuglingsfürsorge der Stadt Bern.

Dans la foulée, d’autres associations poursuivant la même mission sont fondées, d’abord à Bienne en 1911, puis à Thoune peu de temps après. Les premiers statuts de l’association biennoise évoquent aussi la protection des femmes à Bienne et environs comme motif de création: «Soutien financier (...), protection des enfants contre l’exploitation, les abus et l’abandon, et protection des femmes en danger après l’accouchement (...).» Il s’ensuit la création de 26 organismes responsables, pour la plupart de droit privé, qui proposent des consultations gratuites sur l’ensemble du territoire bernois. A la fin des années 1990, l’on recensait près de 80 puéricultrices ou l’équivalent de 40 postes à temps plein. Les conditions de travail et les règlements varient cependant d’une association à l’autre. Le financement est assuré par des contributions par habitant donnant droit à la compensation des charges versées par les communes et par des dons.

 

System by cms box|Login